Nouvelle année, nouvelle route pour 36 Bobines

janvier 7, 2021

Tout d’abord, je vous souhaite une belle et douce année 2021, pleine de passion, de cousettes, de tricots, de créations et de partages.

Je tenais à me présenter sur ce blog, pour que la passation entre Claire Poitiers et moi-même se fasse en douceur et en transparence.

Je m’appelle Elsa Paturel, et comme Claire, j’ai été enseignante dans l’Education Nationale, avant de changer de chemin il y a maintenant 3 ans.

Cette nouvelle route a pris deux orientations nettes en 2018 :

  • une formation de plus de 10 ans en arts énergétiques et martiaux chinois (Taiji Quan, Qi Gong et méditation) m’a permis de m’évader doucement de l’enseignement scolaire, pour dévier vers l’enseignement de disciplines de bien-être. C’est sans doute grâce à ces pratiques que j’ai trouvé l’équilibre qui m’a servi à réaliser mes rêves d’enfance, et à aborder ma deuxième orientation professionnelle actuelle .
  • l’habillement, le textile, la création tricot, et enfin la mercerie. Cette aventure a été possible grâce à une amie qui m’a demandé de la suivre dans la création d’une boutique de vêtements ethniques et équitables – La Bohémia à Savenay – en raison de mon goût et de mes compétences en couture et en mode. Notre passion commune pour le tricot nous a menées à compléter l’offre de la boutique avec de la laine dès juin 2019, en lien avec le café tricot de l’association Coop’ArTs Café où nous nous sommes connues. Puis la rencontre avec Claire sur un salon, et l’annonce de son arrêt de 36 Bobines, a abouti naturellement à y ajouter la mercerie en juillet 2020.

J’ai aujourd’hui nettement la sensation de me réaliser à travers ces deux projets, l’un nourrissant l’autre ; deux activités plus proches qu’on ne le croit, car toutes deux reposant sur un apprentissage et une découverte perpétuelle, sur la création et la recherche ; toutes deux en rapport avec l’observation du corps et de sa posture ; et surtout deux activités méditatives !

Deux activités qui rejoignent aussi mon parcours familial, et répondent donc à des envies profondément ancrées en moi depuis l’enfance:

  • D’une part l’intérêt de mes parents pour la philosophie asiatique et sa culture.
  • D’autre part l’émerveillement que suscitaient quand j’étais petite la couture et le stylisme, enseignés par ma grand-mère en lycée professionnel. Celle-ci m’a d’ailleurs appris le tricot à 7 ans, que j’ai toujours pratiqué assidûment, et m’a transmis des bases en dessin de mode et couture quand j’étais adolescente.

Enfin, plus cette aventure se poursuit, et plus je me sens proche de Claire et du magnifique travail qu’elle a effectué avec 36 Bobines.

C’est pourquoi mon plus grand souhait de 2021 est de poursuivre l’aventure, avec ses conseils et votre confiance.

Que cette année vous apporte également réalisation et passion dans ce que vous entreprendrez.

Elsa Paturel

mitaine mohair et soie à l’heure du thé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *